Qatar : Les violations des droits des travailleurs migrants demeurent généralisées sur les chantiers de la Coupe du monde de football, selon Amnesty International

Auteur: Amnesty International , Publié le: 30 May 2017

Qatar. Les violations des droits des travailleurs migrants demeurent généralisées, alors qu’un stade de la coupe du monde accueille son premier match, 19 mai 2017

Sur les chantiers de construction de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, les travailleurs migrants continuent de subir abus et exploitation, a déclaré Amnesty International jeudi 18 mai, alors que le stade phare du pays s'apprête à accueillir son premier match depuis sa rénovation. Le rapport publié par Amnesty International en 2016, intitulé The Ugly Side of the Beautiful Game: Exploitation of Migrant Workers on a Qatar 2022 Site, mettait en lumière l'exploitation des travailleurs migrants sur le site du stade Khalifa...« Les organisateurs de la Coupe du monde au Qatar ont imposé des critères spéciaux aux entrepreneurs qui sont censés mettre fin à ces pratiques. Pourtant, dans la réalité, les travailleurs sur leurs sites sont toujours soumis au régime répressif du parrainage...qui donne aux employeurs des moyens puissants pour bafouer leurs droits...Les conclusions publiées en avril par une entreprise indépendante d'audit, Impactt Ltd, ont montré que les violations se poursuivent, malgré les tentatives de la FIFA de redorer l'image du tournoi...Le récent audit, axé sur 10 entrepreneurs de la Coupe du monde... identifie tout un éventail d'atteintes aux droits humains...

Tout lire

Entreprises concernées: FIFA