Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Rép. dém. du Congo: Greenpeace accuse Danzer de complicité dans des exactions commises par des soldats sur des populations locales mais l'entreprise nie toute implication

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
21 November 2011

Crimes dans les forêts du Congo / Greenpeace dénonce DANZER et l'Agence Française de Développement

Auteur: Greenpeace, African Press Organization in Afrik.com

Cette action a lieu le jour de la publication d'un rapport intitulé « Futur volé - Exploitation forestière et conflits dans les forêts tropicales congolaises - Le cas Danzer » qui revient sur l'implication du groupe Danzer, une société d'exploitation de bois allemande (basée en Suisse), et de sa filiale congolaise Siforco dans de graves exactions dans les forêts de la République Démocratique du Congo...Basé sur les preuves et témoignages collectés sur place, le rapport de Greenpeace montre comment dans la nuit du 2 mai 2011, 60 soldats et policiers ont attaqué la communauté forestière de Yalisika, dans le village de Bosanga...Un homme est mort, et plusieurs femmes ont été violées, dont des mineures. Des villageois ont été battus et 16 personnes arrêtées et emmenées. « En fait, Danzer est directement impliqué dans ces graves exactions, puisque nous avons la preuve que sa filiale sur place a fourni les moyens logistiques (un camion et un chauffeur) et a payé les soldats et policiers qui ont mené cette expédition punitive », explique Frédéric Amiel, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France [Danzer a vendu Siforco au Groupe Blattner en février 2012].

Tout lire

Article
9 November 2011

[PDF] Déclaration du Groupe Danzer au rapport de Greenpeace du 7 Novembre 2011 [Rép. dém. du Congo]

Auteur: Groupe Danzer

Les faits sont les suivants: Danzer et SIFORCO n’ont jamais ni prémédite, ni facilité, aucune violence contre la population du village de Yalisika. Ces incidents se sont produits en dehors du contrôle et de la responsabilité de la SIFORCO. Nous sommes toutefois soucieux du bien-être de la population de Yalisika et leur avons de ce fait apporté de l’aide en leur prodiguant, par exemple, des soins médicaux...Comme cela a souvent été le cas par le passé, l'administration locale a insisté afin d’obtenir un véhicule avec chauffeur étant donné que le leur était tombé en panne. SIFORCO aurait clairement rejeté cette demande si l’entreprise avait eu connaissance de la nature et des conséquences de son utilisation. Danzer et toutes ses filiales militent explicitement pour une coopération pacifique, orientée vers le dialogue avec les habitants au sein et dans les alentours de ses concessions forestières...Nous ne pouvons être tenus pour responsables de la façon inacceptable avec laquelle la police et les forces publiques locales ont traité cette question. C'est pourquoi nous saluons et soutenons activement tous les efforts indépendants mis en oeuvre pour enquêter en profondeur sur l'événement de Yalisika.

Tout lire

Article
7 November 2011

[PDF] Futur volé - Conflits et exploitation forestière au coeur des forêts congolaises - Le cas Danzer [Rép. dém. du Congo]

Auteur: Greenpeace

Le 2 mai 2011, des membres de la communauté forestière de Yalisika...ont en effet été victimes de violences de la part d’un groupe de policiers et militaires. Des femmes et jeunes filles ont été violées, plusieurs villageois tabassés, de nombreux biens détruits et 16 personnes arrêtées. L’une des victimes est décédée...Ces villageois n’ont pas seulement eu à subir les assauts des forces de l’armée et de la police, mais également ceux d’un membre du personnel de Danzer qui aurait roulé sur leurs maigres possessions avec un camion de l’entreprise. Plus tard, en route vers la prison, le véhicule de Danzer a fait une halte sur le chantier de l’entreprise où le chef de chantier a été vu en train de payer les forces de « sécurité »...[Greenpeace recommande aux bailleurs de fonds de] mettre un terme à [leurs] politiques aveugles en faveur des exploitants industriels...appelle le Gouvernement de RDC à pérenniser son moratoire de 2002 sur l’attribution de toute nouvelle concession forestière...[et à Danzer d']assumer pleinement ses responsabilités et celles de ses employés impliqués dans le raid sur Yalisika...[et d']éviter de faire obstruction à la justice et respecter le droit des communautés locales à faire valoir leurs droits en justice. [Fait référence à Sodefor, filiale de Nord Sud Timber (NST)].

Tout lire