Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Rép. dém. du Congo: Le pays s'inspire de son voisin la République du Congo pour réussir son examen de "validation" par l'ITIE

Auteur: Firmin Oyé, Agence d'information d'Afrique centrale , Publié le: 30 July 2018

"Transparence dans les industries extractives : Kinshasa veut s’inspirer de l’expérience de Brazzaville", 28 juillet 2018

Le Comité exécutif de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) de la République démocratique du Congo (RDC) a échangé, le 27 juillet, avec son homologue du Congo, estimant que son voisin avait accompli des « progrès significatifs »...Dans le cadre du suivi de l’application de la norme ITIE, la République du Congo avait accédé au statut de pays ayant réalisé des « progrès significatifs », une étape cruciale dans la mise en œuvre de la norme ITIE. Convaincu que le Congo jouit d’une bonne expérience dans le domaine, le comité ITIE  RDC, qui prépare éminemment sa validation en la matière, est venu échanger avec les acteurs de l’ITIE Congo afin de s’inspirer de son modèle et bénéficier de son expertise pour franchir, à son tour, cette phase avec plus d’optimisme et de sureté. « Dans le cadre de notre validation qui va intervenir incessamment, nous sommes venus apprendre l’expérience de la République du Congo qui a accompli des progrès significatifs. Nous voulons savoir exactement quelle est la nature des problèmes que le Congo a rencontrés dans le processus afin que nous nous préparions davantage, étant donné que nous rencontrerons fortement les mêmes problèmes », a indiqué la coordonnatrice de l’ITIE RDC, Marie Thérèse Aolenn Agnong. Pour le président du Comité exécutif de l’ITIE Congo, Florent Michel Okoko, fort d’avoir franchi l’étape de pays ayant accompli des progrès significatifs, le Congo ne va pas baisser la garde et travaillera d’arrache-pied en vue d'aller plus loin dans le processus. « Nous allons travailler davantage pour mieux franchir la prochaine étape dénommée ‘’Progrès satisfaisants’’, en mettant en œuvre les mesures dites ‘’correctives’’ qui portent, entre autres, sur la mise en œuvre d’un certain nombre d’informations, la mise en place des réformes appropriées afin de bien préparer la prochaine validation prévue à la fin de l’année 2019 », a précisé Florent Michel Okoko.

 

Tout lire