Rép. du Congo: La fille du Président a acheté un appartement de luxe dans l'hôtel de Trump avec des deniers publics apparemment dérobés, selon une enquête

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
10 April 2019

La Trump Organization a profité de l’argent entaché utilisé pour acheter un appartement dans son hôtel phare à New York

Auteur: Global Witness

Claudia Sassou-Nguesso, fille du président de la république du Congo, a acheté un appartement de luxe à New York dans le gratte-ciel résidentiel et hôtelier de Trump (Trump International Hotel and Tower) au moyen de fonds apparemment dérobés au trésor public, une nouvelle enquête publiée aujourd’hui par Global Witness révèle. Son homme de paille était José Veiga, homme d’affaires véreux faisant aujourd’hui l’objet d’une enquête menée par les autorités portugaises sur une affaire de corruption et de blanchiment d’argent au Congo...Claudia Sassou-Nguesso et José Veiga ont élaboré un plan obscur pour acquérir un bien immobilier dans le complexe résidentiel et hôtelier New Yorkais de Trump en utilisant de comptes offshore et de juridictions opaques à l'habilitation de sociétés anonymes et d'avocats. Les procureurs français poursuivent la famille Sassou-Nguesso depuis 2010 pour des motifs de blanchiment d’argent et d’appropriation frauduleuse de biens acquis au moyen de fonds publics détournés...

Trois sociétés du conglomérat La Trump Organization appartenant au président américain Donald Trump ont joué un rôle essentiel dans la transaction : premièrement, en tant que propriétaire du bâtiment Trump International localisé au 1, Central Park West ; deuxièmement, en tant que courtier immobilier chargé de la vente ; et troisièmement en tant que mandataires chargés de vérifier les antécédents de l’acheteur. Deux autres entreprises « Trump » ont perçu des paiements couvrant plusieurs années de frais d’entretien...

« Claudia Sassou-Nguesso et José Veiga se sont servis des nombreux instruments du système financier à leur disposition pour siphonner, dissimuler et potentiellement blanchir les millions de dollars d’argent public apparemment détournés en les investissant dans une propriété de luxe « Trump ». Tel argent devrait servir les intérêts des citoyens congolais », a déclaré Mariana Abreu [chargée de campagne à Global Witness]...

Global Witness n'allègue pas que ni K&L Gates ni La Trump Organization a enfreint les lois en ce qui concerne ses rôles dans l'acquisition de l'appartement 32G. Aucune exigence légale aux États-Unis ne force ni les cabinets juridiques ni les agents immobiliers à faire preuve d'une diligence raisonnable envers leurs clients...

 

 

 

Tout lire

Rapport
10 April 2019

Le Condo de luxe Trump: Une affaire d'Etat Congolaise. Comment la famille présidentielle congolaise a acheté un appartement Trump new-yorkais avec de l'argent entaché

Auteur: Global Witness

La fille du dirigeant kleptocrate du Congo Brazzaville a utilisé des millions de dollars provenant de fonds publics apparemment volés pour acheter un appartement de luxe dans le complexe résidentiel et hôtelier New Yorkais de Trump (Trump International Hotel and Tower), une nouvelle enquête menée par Global Witness dévoile. La Trump Organization a négocié l’achat de l’appartement et en a profité...En 2017, Micael Pereira, journaliste portugais, commence à poser des questions sur le propriétaire d'un appartement du Trump International. D'après les informations dont il dispose, l'unité 32G a été achetée en juillet 2014 par José Veiga, homme d'affaires et ancien directeur du Benfica, célèbre club de football. Mais vers le milieu des années 2010, Veiga devient connu pour ses interventions dans les affaires du président congolais...

Pereira, le journaliste couvrant l'histoire en 2017, a contacté Veiga afin de recueillir ses commentaires. Veiga n'a pas hésité à dire que l'appartement lui appartenait. "L'appartement en question appartient à une société dont je suis actionnaire. L'acquisition réalisée par cette société a été financée par mes propres moyens, dans une affaire n'impliquant aucune tierce partie, à savoir la famille du président du Congo" [dit-il]...Asperbras a déclaré...que Veiga « était la meilleure option disponible » car il parlait couramment le français, avait des contacts dans le pays et disposait des connaissances nécessaires pour développer les activités d’Asperbras au Congo...

Des relevés bancaires et des contrats commerciaux examinés par Global Witness montrent en détail le parcours sinueux des fonds entre le Congo et le Delaware, les Îles Vierges britanniques et Chypre. Pour finir, une société écran basée à New York, créée juste avant l'achat, a conclu la transaction immobilière...Les documents et sources consultés par Global Witness indiquent que suite au versement de la filiale d'Asperbras, Energy & Mining, Sebrit (son appartenance à Claudia Sassou-Nguesso dissimulée) a effectué un paiement pour l'appartement 32G du Trump International...[Se réfère à Asperbras, Asperbras LLCBanco Espirito Santo, SebritVoxxiLeezu, K&L Gates LLPEcree].    

Tout lire