Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

RDC et Rép. du Congo: Greenpeace et une coalition d'ONG des deux pays appellent à la fin immédiate de toute activité industrielle dans les tourbières

Auteur: Greenpeace, Publié le: 10 December 2019

"Activistes du climat exclus de la COP25 : Que voulaient dire ces défenseurs des forêts congolaises à Madrid ?", 6 décembre 2019

Greenpeace Africa et une coalition de seize ONG de la République démocratique du Congo (RDC) et de la République du Congo appellent à la fin immédiate de toute activité industrielle dans les tourbières de la Cuvette centrale, dont l’exploration pétrolière, l’exploitation forestière et l’agriculture industrielle. L’appel des organisations environnementales sera lancé à Kinshasa au lieu de Madrid, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, après que l’ambassade d’Espagne à Kinshasa a refusé de délivrer des visas aux délégués du GTCRR, un réseau d’ONG de la RDC qui devaient participer à la COP 25 à Madrid...

« Au lieu d’empêcher la société civile de s’exprimer, les leaders qui ont échoué à faire face à la crise climatique doivent écouter les communautés qui sont parmi les plus menacées de ce fléau», a déclaré Julien Mathe, coordinateur de l’ONG GASHE (Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement) et un des huit délégués qui se sont vus refuser un visa. « La science et les communautés locales et autochtones sont claires: les tourbières doivent être une zone interdite aux activités industrielles. Pour la communauté internationale et les gouvernements du bassin du Congo c’est le minimum pour faire face à la crise climatique », a conclu M. Mathe...

« Les tourbières sont des zones humides millénaires qui stockent d’énormes quantités de carbone. Le plus grand complexe de tourbières du monde se situe des deux côtés de la frontière des deux Congo et 75% de sa superficie est couverte de permis de pétrole », a déclaré le Dr Raoul Monsembula, coordinateur régional de Greenpeace Afrique centrale. « Les leaders mondiaux discutent des émissions de CO2 à Madrid, tandis que l’avertissement du GTCRR sur l’activité industrielle dans les tourbières – une bombe à 30,6 milliards de tonnes de carbone – ne peut être émis qu’à 7 550 km de là », s’est exclamé le Dr Monsembula...

 

Tout lire