Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

RDC : Facebook s'allie avec d'autres médias pour lutter contre la diffusion de fausses informations, notamment au sujet de l'épidémie Ebola

Auteur: RFI, Publié le: 11 October 2019

« Facebook et plusieurs médias à l'assaut des fake news en RDC », 10 octobre 2019.

En République démocratique du Congo, les diffusions de fausses informations polluent le débat public et perturbent notamment la réponse à l'épidémie à virus Ebola. C'est notamment sur Facebook que ces fausses informations sont partagées, et c'est pourquoi l'entreprise américaine a décidé de promouvoir la vérification des faits au Congo avec l'AFP Factuel, les Observateurs de France 24, mais aussi des journalistes et acteurs de la société civile congolaise...

Olivia Nloga, responsable de la communication pour Facebook en Afrique francophone, explique : « nous avons conscience que nous avons un défi à relever quant à l'expansion des fausses nouvelles sur notre plateforme, c'est une responsabilité que nous prenons très au sérieux et c'est particulièrement important en RDC parce qu'on y fait face à la crise d'Ebola, et on observe effectivement que cette crise-là est nourrie par des rumeurs qui empêchent le personnel de santé de faire le travail qu'il doit faire pour freiner l'expansion de la maladie. »

Concrètement, Facebook ne retirera pas le contenu litigieux de sa plateforme mais s’engage à réduire sa visibilité et surtout à notifier tous ceux qui ont partagé ces fausses informations des commentaires faits par les équipes de fact-checking associés au projet. Ce que propose Facebook à ses partenaires, c’est une fois que certains articles sont vérifiés, vrais ou faux, que ceux qui les ont partagés ou même les administrateurs des pages qui hébergent ces informations soient directement notifiés...

Tout lire

Entreprises concernées: Facebook