RDC : la Gécamines règle ses comptes avec les ONG

Auteur: Olivier Caslin, Jeune Afrique , Publié le: 29 November 2018

Accusée par différentes ONG de malversations, la Gécamines a rendu un rapport intitulé « la vérité sur les mensonges des ONG en RD Congo ». Albert Yuma, le patron de l'opérateur minier national, a qualifié ces attaques de « malhonnêtes et scandaleuses »... Devant le ban et l’arrière-ban des pouvoirs publics congolais...le président de l’opérateur minier national et ses principaux conseillers étaient venus présenter un rapport...comportant un titre des plus explicites : « La vérité sur les mensonges des ONG en RD Congo – Ou comment sous couvert de morale, on voudrait priver le pays de sa souveraineté sur les matières premières »...Albert Yuma et son état-major se sont évertués à démonter une à une les différentes attaques, « malhonnêtes et scandaleuses », selon son principal dirigeant, dont la Gécamines fait l’objet de la part d’organisations telles que Global Witness, le Centre Carter ou plus dernièrement Enough Project, qui dénoncent régulièrement des détournements de fonds en RDC...[Pour Albert Yuma, ces ONG]...font preuve d’un véritable « activisme obsessionnel contre une Gécamines... ». Elles lui reprochent notamment son absence de transparence financière, la disparition de plusieurs centaines de millions de dollars dans ses bilans comptables entre 2011 et 2014, la vente d’actifs prétendument sous-évalués ou encore la faiblesse de sa contribution au budget de l’État congolais, voire la non rémunération de son personnel... pour les responsables de la Gécamines...[ces charges] n’ont d’autre but que de « travailler à la spoliation des ressources naturelles congolaises au profit d’intérêts étrangers »...Ses dirigeants ont néanmoins reconnu que la Gécamines pouvait apporter plus aux finances publiques...

Tout lire