RDC : Le projet hydroélectrique Inga 3 continue de susciter des risques de délocalisation importants pour les communautés avoisinantes

Auteur: Clarissa Herrmann et Konstanze von Kotze, Deutsche Welle, Publié le: 20 March 2020

« Le projet de barrage Inga 3 menacé en RDC », 20 mars 2020.

Sur le papier, le projet Inga 3 a tout pour convaincre...Un projet audacieux qui promet d'importants bénéfices économiques et l'amélioration du quotidien de 80 millions de Congolais. La majorité d'entre eux n'ont en effet pas accès à l'électricité...l'Afrique du Sud promet d'acheter une grande partie de l'électricité produite par le futur barrage...l'entreprise espagnole ACS, l'un des principaux investisseurs, a claqué la porte du projet en janvier dernier...selon un rapport du Groupe d'étude sur le Congo et Phuzomoya Consulting, cet engagement n'a aucun sens, ni sur le plan financier, ni sur le plan énergétique...Pretoria cherche en réalité une stratégie de sortie.

C'est exactement ce que souhaite Siziwe Mota, de l'organisation environnementale "International Rivers". "Avec la construction de ce barrage, de nombreuses communautés dont l'existence dépend du fleuve vont devoir être transférées ailleurs", raconte-t-elle...Du financement aux conséquences pour l'environnement, en passant par celles pour les populations locales, Mignonne Mbombo critique elle aussi le manque de sérieux de la planification du projet...L'activité principale des femmes est l'agriculture et si elles sont délocalisées, elles vont perdre leurs terres et leur moyen de subsistance", insiste cette membre du réseau congolais Femmes solidaires...Les activistes déplorent également les conséquences désastreuses de la construction du barrage sur l'écosystème : champs et forêts inondés, biodiversité menacée, déforestation en Zambie et au Zimbabwe, les pays voisins de la RDC par lesquels devra passer l'électricité pour rejoindre l'Afrique du Sud...

Tout lire

Entreprises concernées: Grupo ACS