RDC: Les autorités déploient l'armée pour déloger les mineurs artisanaux des concessions des entreprises minières

Auteur: AFP (Voice of America) , Publié le: 18 June 2019

"L'armée déployée pour déloger des mineurs artisanaux de concessions minières", 18 juin 2019

L'armée congolaise a déployé lundi 600 à 800 hommes pour traquer des mineurs illégaux qui envahissent les concessions de Tenke Fungurume Mining (TFM) [joint venture China Molybdenum, BHR Partners, Gécamines], une des plus importantes sociétés minières privées du sud-est de la République démocratique du Congo. L'entreprise chinoise TFM dénonce régulièrement l'envahissement de ses concessions d'une superficie totale de 1.437 km2, situées dans la province de Lualaba (sud-est), par "plus de dix mille" mineurs artisanaux qui y exploitent illégalement des minerais de cuivre et de cobalt, occasionnant un manque à gagner important.

"Depuis hier (lundi), un bataillon est déployé pour une mission de dissuasion afin de pousser les creuseurs artisanaux à quitter volontairement les concessions minières de TFM", a déclaré....le colonel Emmanuel Kabamba, porte-parole de l'armée dans le Sud-Est. "Cette mission va durer jusqu'au 2 juillet. Après, l'armée va déloger de force ces creuseurs illégaux: la durée de l'opération sera d'une semaine", a ajouté l'officier...

"La récente décision du gouvernement de déployer les militaires pour protéger les installations de la compagnie Tenke Fungurume Mining (TFM) est dangereuse et potentiellement contre-productive", a réagi l'Observatoire des ressources en Afrique australe (SARW)..."A Tenke Fungurume, il n'y a pas de guerre mais des actions de vol perpétrées contre l'entreprise par les creuseurs artisanaux qui sont soutenus, facilités et encouragés par les services de l’État", déplore SARW..."Le déploiement des militaires (...) risque de se transformer en violations intempestives de droits humains, qui peuvent nuire à la réputation de la compagnie et à la chaîne d'approvisionnement du cobalt congolais", prévient SARW.

Cette organisation préconise d'autres solutions, notamment "la suppression de tout achat des minerais dans le voisinage des entreprises minières", la création de périmètres d'exploitation réservés exclusivement aux mineurs artisanaux. SARW recommande aussi la création d'un "espace de dialogue" pour résoudre cette épineuse question de la présence des mineurs artisanaux dans des périmètres attribués aux entreprises minières...[Se réfère à Freeport-McMoRan].

 

Tout lire

Entreprises concernées: Freeport-McMoRan Gécamines Tenke Fungurume (joint venture China Molybdenum, BHR Partners, Gécamines)