Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

RDC : Les banques européennes de développement finançant Feronia lui demandent de prendre des mesures contre les violations des droits de l'homme perpétrées

Auteur: Luciana Téllez Chávez, Human Rights Watch , Publié le: 3 January 2020

« Des banques de développement réagissent aux abus perpétrés dans les plantations d'huile de palme en RD Congo », 17 décembre 2019

Quatre banques européennes de développement ont annoncé qu’elles demanderaient à une grande entreprise spécialisée dans l’exploitation de l’huile de palme en République démocratique du Congo de prendre des mesures en vue de remédier aux violations des droits humains dont Human Rights Watch a fait récemment état dans un rapport.

Le rapport de 95 pages, intitulé A Dirty Investment (« Un sale investissement »), a conclu que Feronia, la compagnie financée par les quatre établissements bancaires, est responsable d’atteintes à la santé et aux droits du travail ainsi que d’une détérioration environnementale...

Les mesures annoncées par les banques comprennent la lutte contre les violations des droits du travail, à l’origine de salaires extrêmement bas, la garantie de parité salariale entre hommes et femmes, la réponse aux préoccupations des villageois au sujet de la contamination de l’eau et une série de mesures destinées à protéger la santé des travailleurs qui pulvérisent des pesticides.

Human Rights Watch assurera un suivi de la mise en œuvre par les banques de ces mesures. Il manque toutefois encore un engagement de leur part à remédier aux insuffisances constatées en matière de surveillance et de lutte contre l’impunité, insuffisances qui ont permis la perpétration d’abus sous leur nez...

Tout lire

Entreprises concernées: Belgian Investment Company for Developing countries (BIO) DEG (part of KfW) Feronia FMO KfW