Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/résumé-du-procès-shell-nigeria-kiobel-wiwa#c196554

Reprise de l'examen aux Pays-Bas de l’affaire dans laquelle 4 veuves accusent Shell de complicité dans l'arrestation et exécution de leurs maris activistes au Nigeria

Auteur: Amnesty International Belgique, Publié le: 10 October 2019

« Nigeria/Pays-Bas, audition dans l’affaire Kiobel contre Shell », 8 octobre 2019

L’examen de l’affaire Kiobel c. Shell reprend à La Haye le 8 octobre. Pour la première fois, des personnes témoigneront au sujet de pots-de-vin que Shell leur aurait offerts contre de faux témoignages, sur la base desquels les « neuf Ogonis » - dont le mari d’Esther Kiobel - ont été condamnés à mort et exécutés...

Esther Kiobel et trois autres femmes - Victoria Bera, Blessing Eawo et Charity Levula - accusent Shell d’avoir été complice de l’arrestation, la détention et l’exécution illégales de leurs époux. Ces quatre hommes ont été pendus en 1995, en même temps que le célèbre militant Ken Saro-Wiwa et quatre autres hommes, après avoir été condamnés à l’issue d’un procès manifestement inéquitable...

Shell rejette toutes ces allégations ; elle affirme, de plus, que le tribunal devrait rejeter l’affaire pour défaut de compétence et prescription...

Tout lire

Entreprises concernées: Shell