Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris: les grandes entreprises américaines critiquent la décision et réaffirment leur engagement en faveur du climat

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
20 June 2017

Apple veut émettre pour un milliard de dollars d'obligations vertes

Auteur: Pieter Van Nuffel, DataNews

Après que les Etats-Unis aient annoncé leur retrait de l'accord climatique de Paris, Apple mise elle-même sur l'énergie propre. L'entreprise veut en effet émettre pour un milliard de dollars (quelque 900 millions d'euros) d'obligations pour des projets respectueux de l'environnement. Apple entend démontrer que les entreprises américaines défendent encore les accords sur le climat. ''Le leadership assumé par les entreprises est essentiel pour lutter contre la menace du changement climatique et pour protéger notre planète'', a ainsi déclaré la vice-présidente Lisa Jackson. Apple entend notamment rendre ses bâtiments plus efficients sur le plan énergétique et réutiliser des matériaux, afin qu'il faille extraire moins de matières premières du sol. Le géant technologique avait l'année dernière déjà émis des 'obligations vertes'. Cela lui avait rapporté 1,5 milliard de dollars....Ces dernières années, Apple a aussi fortement investi dans la production de courant vert, afin de rendre ses propres centres de données neutres sur le plan climatique. Le fabricant d'électronique produit même déjà tant d'énergie renouvelable qu'il a décidé l'an dernier de revendre ses surplus énergétiques.

Tout lire

Article
20 June 2017

L'industrie de la mode réagit face à la politique climatique de Donald Trump

Auteur: Chantal Fernandez, Le Monde (France)

Le 1er juin, l'annonce du président américain Donald Trump de sortir de l'accord historique sur le climat signé à Paris en 2015 afin de réduire les émissions de carbone n'a pas vraiment été une surprise...Et l'industrie de la mode...étant une source majeure de pollution, la décision de Trump est loin d'être anodine...Malgré la décision de Trump, et peut-être galvanisées par celle-ci, de nombreuses marques vont tenir les objectifs qu'elles se sont fixés pour lutter contre le réchauffement climatique. « Je suis triste que mon pays se retire de l'accord de Paris sur le climat, a par exemple annoncé la styliste Eileen Fisher, très impliquée dans le développement durable...Le 6 juin, la marque Gap a déclaré, dans un communiqué : « Nous travaillons à réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre de nos usines d'ici à la fin de l'année 2020...Nike prévoit aussi d'honorer les engagements pris dans le cadre du Better Buildings Challenge organisé par le ministère de l'énergie ...« Le fait de se retirer de l'accord de Paris est un énorme désavantage pour nous – et pour tous nos homologues américains, écrivait Chip Bergh, le directeur de Levi Strauss & Co sur LinkedIn le jour de l'annonce de Trump....

Tout lire

Article
2 June 2017

Les grands patrons américains déçus que les Etats-Unis quittent l’accord de Paris appellent à poursuivre les efforts pour lutter contre le réchauffement climatique

Auteur: L'Obs (France)

« Climat : Tesla, Disney... Les grands patrons américains prêts à défier Trump », 2 juin 2017

La décision du président Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris a consterné jusque dans les rang des grands patrons américains...[P]lusieurs multinationales américaines ont exprimé leur déception et leur détermination à poursuivre leurs efforts pour réduire les émissions de CO2…

Après l'annonce, Elon Musk, le…PDG du constructeur de voitures électriques Tesla et ardent défenseur des énergies renouvelables, a immédiatement annoncé qu'il quittait les différents cénacles de grands patrons conseillant Donald Trump…

Bob Iger, le PDG de Disney, lui a emboîté le pas…

Patron du conglomérat industriel General Electric, Jeff Immelt a lui aussi exprimé son mécontentement sur Twitter et exhorté les milieux d'affaires à prendre la tête du combat pour le climat, pour pallier l'inaction des autorités…

Même les grandes majors pétrolières américaines [comme Chevron et ExxonMobil], qui auraient a priori le plus à perdre de la transition énergétique, ont fait entendre leur désapprobation et apporté leur soutien à l'accord de Paris…[Also refers to General Motors]

Tout lire

Article
1 June 2017

25 entreprises américaines, dont Apple, Facebook et Google, appellent Donald Trump à rester dans l'accord de Paris

Auteur: Le Monde (France)

« Cher président Trump, nous faisons partie des plus grandes entreprises sises ou travaillant aux Etats-Unis, et nous vous encourageons fortement à maintenir les Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat. » Dans une lettre ouverte adressée mercredi 31 mai à Donald Trump, 25 entreprises, parmi lesquelles Google, Apple, Facebook, Microsoft, Intel et Hewlett Packard, affirment que « l’implication des Etats-Unis dans cet accord bénéficie aux entreprises et à l’économie américaines de différentes manières »….« Alors que les autres pays investissent dans des technologies de pointe et avancent avec l’accord de Paris, nous pensons que les Etats-Unis pourraient mieux exercer leur leadership et faire avancer les intérêts américains en restant un partenaire à part entière de cet effort mondial et fondamental. » Le patron de Tesla et SpaceX, Elon Musk, a de son côté publiquement menacé de quitter les conseils auxquels il participe auprès de Donald Trump si celui-ci décidait de retirer les Etats-Unis de l’accord.

Tout lire