Royaume-Uni : Procès contre une société minière pour complicité presumée de violences au Sierra Leone, un juge britannique entendra des victimes à Freetown

Auteur: Laurent Ribadeau Dumas, France info, Publié le: 1 February 2018

«Londres: procès contre une société minière accusée de violences en Sierra Leone », 31 janvier 2018

...Tonkolili [ancienne filiale d’African Minerals Ltd] est poursuivi devant la Haute Cour de Londres par 142 plaignants pour complicité dans des actes de répression commis par la police en 2010 et 2012 contre des employés et des villageois près de l'une de ses mines à Bumbuna (nord). 

...Selon... Human Rights Watch..les violences ont commencé quand l’entreprise a expulsé de leurs villages des centaines de familles pour faire place aux activités minières.

...La société minière..doit notamment répondre de complicité dans la mort d'une jeune femme de 24 ans abattue par la police..[et pour] agression, viol et détention arbitraire. 

...Selon les témoignages cités par le [Guardian],Tonkolili Iron Ore Ltd a agi en étroite liaison avec les autorités du pays. 

...La justice britannique s'est déclarée compétente dans la mesure où Tonkolili Iron Ore Ltd est une ancienne filiale d'AML, société basée à Londres avant son placement en redressement judiciaire en 2015. Tonkolili, désormais propriété du chinois Shandong Iron and Steel Group, nie toute responsabilité dans ces incidents.

...[Les] plaignants avaient fait le déplacement à Londres pour l'ouverture du procès, prévu pour durer six semaines. Les magistrats vont se déplacer courant février pour deux semaines dans.. la capitale sierra-léonaise Freetown pour permettre au juge Mark Turner d'entendre témoins et victimes présumées.

[Fait également référence à Shandong Iron and Steel Group]

Tout lire

Entreprises concernées: African Minerals Apple Daimler Dell Glencore HP (Hewlett-Packard) Microsoft Samsung Shell Sony Tonkolili Iron Ore (part of Shandong Iron & Steel Group) Volkswagen