Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Russie : Une femme officier de navigation poursuit en justice Samara River Passenger Enterprise pour discrimination fondée sur le sexe

Auteur: Amnesty International France, Publié le: 6 September 2017

« Russie. Une femme souhaitant devenir capitaine de navire va contester en justice des dispositions sexistes du droit du travail », 4 septembre 2017

Un procès qui s'ouvre ce jeudi 31 août, dans le cadre duquel une officière de navigation de 31 ans poursuit une compagnie de navigation russe qui a refusé de l'embaucher en tant que capitaine de navire, constitue une remise en cause historique des dispositions sexistes dépassées du droit du travail russe, a déclaré Amnesty International.

En 2012, [Svetlana Medvedeva] a présenté sa candidature à un poste de capitaine de navire proposé par Samara River Passenger Enterprise, mais cette société, qui avait initialement consenti à l'embaucher, est ensuite revenue sur sa décision, en raison de dispositions restrictives du droit du travail qui empêchent les femmes d'accéder à plus de 400 professions...

Le 25 février 2016, le Comité [des Nations unies pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes] s'est prononcé en faveur de Svetlana Medvedeva et a appelé les autorités russes à lui accorder une indemnisation adéquate et à lui faciliter l'accès aux emplois pour lesquels elle est qualifiée.

En juillet 2017, la Cour suprême de Russie a statué que l'affaire devait être rouverte. Le procès débute aujourd'hui devant le tribunal de district de Samara...

Tout lire