Sénégal : Un syndicat accuse Vigassitance d'avoir des arriérés de salaire envers certains de ses employés mais aussi d'avoir sanctionné des délégués syndicaux; l'entreprise répond

Le Syndicat National des Convoyeurs de Fonds et Agents de Sécurité (SYNACOFAS) accuse Vigassitance de retard dans le paiement des salaires de certains de ses employés et de mises à pied de délégués syndicaux.

Vigassistance rejette les allégations d'arriérés de salaire et affirme que les employés mis à pied n'ont pas respecté les règles de travail.  

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Réponse
14 October 2019

Réponse de Vigassistance

La société Vigassistance Sénégal, dont je suis le conseil habituel, m’a demandé de répondre à vos mails des 03 et 11 Octobre 2019 qui ont pour objet une demande d’informations relatives à des allégations de retard de paiement de salaires du mois d’août 2019 et de mises à pied de certains employés.

Ma mandante nie formellement devoir un arriéré de salaire à ses employés pour le mois d’août 2019 comme faussement insinué par un syndicaliste. L’auteur de ces propos sans fondement devra répondre devant la justice de ses actes puisque la société le poursuit en diffamation et injures comme le justifie la citation directe en pièce jointe qui lui a été servie d’avoir à comparaître devant un Tribunal.

La direction a infligé une sanction de mise à pied à certains employés qui n’ont pas respecté les règles de travail.

Vous conviendrez que le document portant les fausses allégations de par son contenu relève de l’attaque personnelle. Les allusions sur la moralité du représentant légal de la société ou encore les qualifications injurieuses de « milliardaire qui se comporte comme un négrier » ne peuvent être tolérées dans le cadre de l’exercice d’une activité syndicale.

Télécharger le document

Article
27 September 2019

Information sur les dysfonctionnements de la sécurité privée au Sénégal

Auteur: Syndicat National des Convoyeurs de Fonds et Agents de Sécurité (SYNACOFAS), Sénégal

Afin que nul n'en ignore, nos valeureux délégués du SYNACOFAS [Syndicat National des Convoyeurs de Fonds et Agents de Sécurité]  sont venus réclamer les salaires des travailleurs agents de sécurité qui jusqu'à ce jour, ce vendredi 27 septembre n'ont pas encore perçu leurs salaires du mois d'août 2019...

La Direction de Vigassistance a décidé au mépris de toute les lois et des règles, de sanctionner de mise à pied les délégués du SYNACOFAS qui soutiennent ces travailleurs victimes de l'injustice de la direction, qui cherche juste à obtenir une occasion de demander le licenciement de nos délégués... 

Ce vendredi 27 les délégués avaient été convoqués pour recevoir une nouvelle affectation suite à leur mise à pied illégale. La Direction a refusé qu'ils entrent dans l'entreprise et nous avons immédiatement saisi et informé l'inspection du travail de cette situation, avant que la direction ne demande aux délégués de rejoindre leurs anciens postes et saisir un huissier pour piéger les délégués en vérifiant si les délégués auront rejoint leurs postes...Nos délégués sont en train de remplir leur contrat moral avec les travailleurs... 

Il est à souhaiter que les prochaines réglementations sur la sécurité privée insistent particulièrement sur la moralité des personnes qui doivent évoluer dans ce secteur sensible mais surtout mettre ne place un système de contrôle sérieux, et rigoureux , et surtout commencer par suspendre tous les agréments des entreprises actuellement en activité et les remettre à ceux qui le mériteront sur la base du respect strict des nouvelles dispositions qui seront édictées.

Télécharger le document