Soudan du Sud : Des compagnies pétrolières susceptibles d’être accusées de complicité pour crimes de guerre selon un panel d’experts des Nations Unies

Auteur: Olivier de Souza, Agence Ecofin, Publié le: 26 February 2019

« Soudan du Sud : les compagnies pétrolières pourraient être complices des atrocités commises sur les populations », 22 février 2019

Un panel d’experts des Nations Unies au Sud-Soudan vient de produire un rapport sur l’éventuelle implication des compagnies pétrolières dans les atrocités commises par les forces gouvernementales et l’armée de Riek Machar, l’ancien vice-président du pays. Les compagnies pétrolières pourraient être citées comme complices de crimes de guerre…

Andrew Clapham…membre du panel, indique que [le panel est]…« outrés par les informations faisant état de milliers de civils déplacés de force à la suite d'une politique de la terre brûlée dans laquelle les parties au conflit attaquent des villages, incendient des maisons, tuent des civils et violent également des femmes et des filles…» Il a déploré les « méthodes extrêmement violentes » des forces gouvernementales et des milices associées visant principalement à assurer le contrôle des zones proches des champs pétroliers…

Par ailleurs, les services de renseignement auraient…pris le contrôle de la société publique du pétrole Nilepet, détournant de l'argent pour financer le conflit et enrichir les élites politiques et ethniques. C’est à ce niveau qu’intervient selon le panel d’experts, la responsabilité des compagnies pétrolières…Actuellement, l’activité d’exploitation du pétrole est contrôlée par trois coentreprises, la Chinese National Petroleum Company, Petronas de Malaisie et l'Indian Oil and Natural Gas Corporation. Les compagnies occidentales s’étant retirées des activités de production à l'indépendance en 2011, en partie à cause des violations des droits de l'homme…

Tout lire

Entreprises concernées: Nilepet Oil and Natural Gas Corporation Limited Petronas