Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/sénégal-polémique-autour-de-la-gestion-du-pétrole-et-du-gaz#c178885

Thierno Bocoum d’Agir sur la sortie de Macky Sall autour de la gestion du pétrole et du gaz: « C’est parce qu'il y a une nébuleuse qu'on est obligé d'en parler »

Auteur: Abdoulaye Thiam, Sud Quotidien (Sénégal), Publié le: 2 November 2018

La sortie du Chef de l’Etat demandant à ses adversaires d’arrêter de tenir de “faux débats” sur la question des hydrocarbures fait rage. Si Ousmane Sonko demande à Macky Sall...de porter plainte s’il se sent diffamé...Thierno Bocoum, lui, parle d’une obligation pour les Sénégalais d’en parler à cause de “la nébuleuse dans ces dossiers”. Le Président du mouvement Alliance générationnelle pour les intérêts de la République (Agir) est d’avis qu’il y a un manque de transparence dans les dossiers liés à la gestion des ressources pétrolières et gazières au Sénégal et qu’il faut bien les dénoncer. « Effectivement, nous aurions pu nous taire si toutes les informations avaient été fournies au peuple sénégalais concernant ses propres ressources. Nous aurions pu nous taire si le Chef de l’Etat avait pris toutes les dispositions pour une transparence totale dans les signatures liées aux ressources naturelles», a déclaré Thieno Bocoum...« C’est parce qu’il y a une nébuleuse totale dans la gestion de ces ressources que l’opposition est obligée d’en parler », relève l’ancien député...Et Thierno Bocoum d’arguer dans la foulée: « Les ressources naturelles appartiennent au peuple sénégalais, selon la Constitution. Le Président de la République ne peut pas faire de leur gestion une question personnelle. Sa seule légitimité qui découle du suffrage universel ne peut couvrir ses actes de mainmise sur nos ressources naturelles qui se traduisent par des signatures de contrats dans des conditions nébuleuses et sans concertations préalables ». Raison pour laquelle [pour lui]...« Il-Macky Sall, ndlr-devait faire preuve de transparence durant tout le processus d’attribution et créer les conditions permettant de garantir les intérêts des populations. Il fallait commencer par ce qui est retenu aujourd’hui avec le système des appels d’offres qui est un système vieux comme le monde et que le Président avait sciemment ignoré sans raisons »...En outre, relève Thierno Bocoum, « Il s’y ajoute qu’un contrat léonin même publié demeure léonin. La publication des contrats n’est pas suffisante. Les termes des contrats doivent prendre en compte les intérêts majeurs de la population. L’expertise doit être étendue à la société civile et aux partis politiques »...

Tout lire