Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/les-multinationales-ne-font-pas-le-nécessaire-face-aux-allégations-de-travail-des-enfants-dans-les-chaînes-d’approvisionnement-en-cobalt-pour-les-batteries-selon-un-noueau-rapport#c165449

Travail des enfants en RDC : un intermédiaire chinois lance une enquête

Auteur: Jeune Afrique, Publié le: 23 November 2017

Le Chinois Yantai Cash - exportateur de métaux - a affirmé ouvrir une enquête sur sa chaîne d’approvisionnement en cobalt congolais, à la demande de la Bourse des métaux de Londres et après avoir été mis en cause de manière indirecte par un rapport d'Amnesty International...L’exportateur de métaux chinois Yantai Cash a déclaré...diligenter une enquête pour savoir si des enfants travaillent dans des mines congolaises qui lui fournissent du cobalt...La veille, le Financial Times a révélé...que la LME avait adressé une discrète mise en demeure à l’ensemble des sociétés intervenant sur le marché pour réclamer qu’ils garantissent le caractère « responsable » de leurs sources de matières premières...Visant particulièrement les secteurs de l’automobile et de la téléphonie mobile, tous deux gros consommateurs de cobalt, les deux ONG avaient pointé seize multinationales –  Ahong, Apple, BYD, Daimler, Dell, HP, Huawei, Inventec, Lenovo, LG, Microsoft, Samsung, Sony, Vodafone, Volkswagen et ZTE – qu’elles estimaient n’être pas en mesure de s’assurer que le cobalt extrait par des enfants n’était pas utilisé dans la fabrication de leurs produits...Le nom de la société chinoise Yantai Cash, en revanche, n’apparaissait pas dans ce rapport, mais des acteurs du marché la soupçonnent de s’approvisionner auprès de mines artisanales, plus susceptibles que les mines industrielles de recourir au travail des enfants. Liu Xiaohan, directeur de Yantai Cash, a affirmé que Yantai Cash ne disposait d’aucun employé ou bureau en République démocratique du Congo : l’entreprise achète le cobalt dans les ports chinois, et non directement auprès des mines de RDC. Il a en outre déclaré que chaque nouveau fournisseur de la société devrait désormais s’engager à fournir les certifications relatives à sa chaîne d’approvisionnement.

Tout lire