Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/france-les-actions-de-téléperformance-inadéquates-pour-assurer-la-protection-de-ses-salariés-face-à-la-pandémie-de-covid-19-selon-les-syndicats-et-les-associations#c209063

Tribune : Le géant français des centres d’appel mis en demeure de mieux protéger ses salariés

Auteur: Christy Hoffman & Sandra Cossart, Bastamag.net, Publié le: 22 May 2020

15 mai 2020

Inconnue du grand public, Teleperformance est la face cachée de l’économie numérique. Ses 330 000 salariés, répartis dans 80 pays, sont chargés d’assurer le service client externalisé de sociétés telles que Facebook, Apple, Amazon, Netflix ou encore Expedia.com. En raison des espaces de travail exigus et des équipements partagés, les plateaux des centres d’appel peuvent devenir des foyers d’infection lors d’une épidémie virale. Et, de fait, la réponse défectueuse de Teleperformance à la pandémie actuelle est aujourd’hui susceptible de mettre en danger ses travailleurs dans de nombreux pays.

 En France, le centre d’appel de Blagnac, en charge de la ligne d’information sur le Covid-19 du gouvernement français, a fait l’objet d’une mise en demeure de l’inspection du travail, et des salariés tentent de faire valoir leur droit de retrait..

L’année dernière, Sherpa et UNI Global Union ont déjà mis Teleperformance en demeure de se conformer à la loi, signalant des manquements dans la mise en œuvre de son devoir de vigilance dans ses filiales à l’étranger. Les défaillances aujourd’hui observées semblent ainsi symptomatiques du manque de mesures systémiques pour faire respecter les droits des travailleurs au sein de l’entreprise.

Alors que s’amorce une crise économique, nous savons que les sous-traitants des pays où la protection sociale et la réglementation du travail sont faibles, voire inexistantes, seront les plus touchés - et c’est précisément là que vit la grande majorité de la main-d’œuvre de Teleperformance. Pour éviter que ces défaillances ne génèrent un autre désastre, les sociétés-mères ont aujourd’hui l’obligation de respecter les droits des travailleurs dans l’ensemble de leurs opérations, faute de quoi elles pourront voir leur responsabilité engagée.

Tout lire