Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Turquie : Des grandes marques identifient des réfugiés mineurs syriens dans les usines produisant leurs vêtements

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
1 February 2016

En Turquie, des grandes marques embauchent des réfugiés mineurs syriens

Auteur: Sputnik France

Des migrants mineurs syriens ont été identifiés lors d'inspections dans les usines des compagnies de vêtements H&M et Next, en Turquie, écrit le journal Independent. Les deux sociétés sont pour l'instant les seules à reconnaître avoir embauché des réfugiés mineurs syriens...[C]ertaines sociétés se sont abstenues de répondre à la question de savoir s'ils employaient des migrants syriens dans leurs usines...Peu nombreuses sont les sociétés qui prennent des mesures adéquates en vue d'éviter que les réfugiés fuyant les conflits armées ne se retrouvent dans des situations d'exploitation illégale de leur travail, affirme le rapport préparé par le Centre de ressources sur les entreprises et les droits de l'homme...Par ailleurs, des centaines de milliers de réfugiés adultes travaillent actuellement en Turquie pour des salaires nettement inférieurs au salaire minimum...[Fait aussi référence à Burberry (filiale de GUS), Marks & Spencer, Topshop (filiale d'Arcadia)]

Tout lire

Article
1 February 2016

Travail au noir d'enfants syriens dans des usines en Turquie

Auteur: AFP

Selon le rapport de l'ONG Business and Human Rights Resource Centre, qui travaille sur la responsabilisation des entreprises aux questions de droits de l'homme, les deux entreprises sont parmi les rares à être intervenues après avoir découvert la présence d'enfants syriens travaillant dans trois usines turques de leurs fournisseurs (deux de Next et une de H&M)...«Peu de grandes marques de vêtements prennent les mesures nécessaires pour protéger les réfugiés dans leur chaîne de production», note le rapport. L'ONG a interrogé 28 marques et n'a obtenu de réponse complète à son questionnaire que de dix d'entre elles. Au total, quatre marques ont indiqué avoir trouvé des réfugiés travaillant clandestinement dans les usines de leurs fournisseurs en 2015...L'ONG a appelé les marques à s'appuyer davantage sur les syndicats locaux et les ONG travaillant avec les réfugiés pour s'attaquer au problème...Depuis la mi-janvier, en vertu de nouvelles lois turques, les réfugiés syriens peuvent se voir délivrer un permis de travail six mois après avoir obtenu officiellement un statut temporaire de réfugié accordé par les services d'immigration...

Tout lire