UE : La course vers la 5G risque de laisser de côté le principe de précaution au détriment de la santé

Auteur: Leïla Miñano, Observatoire des multinationales, Publié le: 15 April 2019

« Mégadonnées, objets connectés et multiplication des antennes : bienvenue dans le monde merveilleux de la 5G », 15 avril 2019 

…Depuis plusieurs mois la compétition pour le marché de la 5G fait rage entre les géants de la téléphonie mobile... 

La montée en puissance de la firme de Pékin [Huawei] inquiète les États-Unis et l’Union européenne…

En Europe, les infrastructures et les réseaux sont encore loin de garantir un déploiement rapide…

Plus grave, pour plaire aux industriels, l’institution [la Commission UE] pourrait avoir laissé de côté le respect du « principe de précaution » inscrit dans la loi européenne, qui veut que le producteur d’une nouvelle technologie prouve son absence de danger avant de la commercialiser…

À Patras en Grèce, ville test de la 5G, un comité de citoyens a dénoncé la mise en place prévue « de 50 000 antennes supplémentaires ». La municipalité a fini par suspendre le projet devant l’incertitude scientifique sur les potentielles répercussions sur la santé des habitants. 

La position de la Commission européenne est à l’image de cette incertitude. Dans une série de courriels internes que nous nous sommes procurés, elle précise que les limites d’exposition recommandées par l’UE s’appliquent pour tous les spectres de fréquences envisagés pour la 5G…

…En mars, au moment de la mise aux enchères des fréquences 5G, la porte-parole de l’agence nationale de radioprotection allemande (BFS), a affirmé qu’il était nécessaire de poursuivre la recherche scientifique sur le sujet.

Dariusz Leszczynski, biologiste moléculaire et ancien chercheur à l’agence de protection contre les radiofréquences en Finlande, a fait partie du groupe d’experts du Centre de recherche contre le cancer de l’OMS qui a classifié les champs électromagnétiques des radiofréquences comme « peut-être cancérigènes pour l’homme »… [Fait également référence à Bouygues Télécom, Orange, Vodafone, Telecom Italia]

Tout lire

Entreprises concernées: Bouygues Huawei Technologies Orange Telecom Italia Vodafone