UE: Les lanceurs d'alerte seront mieux protégés grâce à une nouvelle directive

Auteur: Angès Sinaï, Actu-Environnement (France), Publié le: 4 April 2019

« Les lanceurs d'alerte européens confortés par une nouvelle directive », 4 avril 2019

Les personnes qui signalent des infractions ou des abus de droit en matière d'environnement, de sécurité nucléaire ou alimentaire dans le cadre de leurs activités professionnelles n'auront bientôt plus rien à craindre lorsqu'elles révéleront la vérité...

C'est parce que les législations en matière de protection des lanceurs d'alerte au sein des États-membres de l'Union européenne sont disparates que les parlementaires européens, à l'initiative des Verts, ont proposé à la Commission un projet de directive fin 2017. Au moment où était adoptée la directive sur le secret des affaires, qui tend à protéger les activités des grandes entreprises, il s'agissait de fournir un contrepoids, sous la forme d'une législation visant à couvrir les lanceurs d'alerte...

La directive devra être validée en plénière à Strasbourg lors de la dernière session avant les élections européennes, entre le 15 et le 19 avril prochains...

...L'initiative a été soutenue par des pétitions citoyennes et une forte mobilisation des ONG compétentes, dont Transparency International, Whistleblowing International Network et le réseau des syndicats européens Eurocadres. ''Il s'agit de protéger tous ceux qui vont dénoncer un fait d'intérêt général''...

La directive protège spécifiquement les personnes qui signalent des infractions dans un large éventail de domaines tels que...les services financiers, la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme, la sécurité des produits...la protection de l'environnement...la sécurité alimentaire...la santé publique, la protection des consommateurs, la protection de la vie privée et des données personnelles...

Tout lire