Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/gabon-un-nouveau-rapport-montre-comment-le-développement-dolam-menace-les-forêts-de-lasie-du-sud-est-et-du-gabon#c148759

Un nouveau rapport identifie un marché secret pour l’huile de palme liée à la déforestation

Auteur: Mighty et Brainforest, Publié le: 12 December 2016

L’enquête révèle comment la multinationale Olam serait responsable de destruction de forêts au Gabon et en Indonésie. Un nouveau rapport lancé aujourd’hui par l’ONG américaine Mighty et l’ONG gabonaise Brainforest révèle qu’Olam...gère ses opérations de manière opaque. L’enquête a découvert qu’Olam est en train de créer un marché pour l’huile de palme liée à la déforestation, pour ensuite la revendre à sa clientèle qui comprend des compagnies parmi les plus connues au monde comme dont les clients comprennent PepsiCo, ConAgra, Unilever, Mondelez, et Nestlé, dont bon nombre se vantent de leurs politiques de « durabilité ». « Olam gère une énorme ‘boite noire’ car son huile de palme provient de fournisseurs secrets », denonce Etelle Higonnet, Directrice de campagne et des questions juridiques à Mighty. « À titre de comparaison, les homologues d’Olam ont publié les noms de leurs fournisseurs immédiatement, tandis qu’Olam a décidé d’attendre jusqu’à 2020. Repousser ainsi cette date équivaut à agiter un drapeau vert aux producteurs d’huile de palme sans scrupules pour les inciter à déboiser le plus vite possible, avant que la politique d’Olam n’entre en vigueur. »...Les vidéos obtenues pendant l’enquête infiltrée de Brainforest montrent clairement comment Olam déboise les forêts du Gabon pour y établir la plus grande plantation d’huile de palme d’Afrique, et d’hévéa culture...depuis 2012 Olam a déboisé environ 20 000 hectares de forêts dans quatre concessions au Gabon...« Olam se vante d’être un leader en durabilité à travers le monde, mais c’est bien loin de la réalité au Gabon » souligne Marc Ona Essangui, Secrétaire Exécutif et membre fondateur de l’ONG environnementale Brainforest ainsi que lauréat du prix Goldman. « Après un combat que je mene depuis plusieurs années, j’espère qu’enfin ce rapport poussera Olam à adopter des normes qui sont réellement protectrices de nos forêts précieuses, dont dépendent nos communautés ainsi que notre faune iconique et notre patrimoine ».

Tout lire