Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Un système de surveillance est-il une arme ?

Auteur: Xavier de la Porte, in Le Monde Blogs (France), Publié le: 12 April 2014

En 2007…Amesys, filiale de Bull…signe un contrat avec le gouvernement du colonel Kadhafi [et]…vend à la Libye…un programme du nom de Eagle…Quand en 2011, est révélée cette opération,…Amesys oppose plusieurs arguments…ce que nous vendons avec Eagle c’est une technologie de lutte contre le terrorisme, si l’acheteur décide d’en faire autre chose, ça n’est pas notre problème…[L]a police secrète libyenne s’est manifestement servie de Eagle pour surveiller les opposants…[C]ertaines personnes surveillées avaient été convoquées et torturées…En mai 2010…la Fédération internationale des Droits de l’homme…dépose plainte contre Amesys pour complicité de torture. Un autre biais donc. Une information judiciaire a été ouverte…[La] Coalition contre l’exportation illégale de technologie de surveillance…[a pour] but est de pousser à une réglementation internationale sur la vente de ces technologies, réglementation reposant sur l’assurance que ce matériel ne servirait à rien qui puisse contrevenir aux droits de l’homme…

Tout lire

Entreprises concernées: AMESys (Advanced Middle East Systems, formerly Amesys (part of Bull)) Bull (part of Atos)