Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/procès-contre-kik-usine-textile-au-pakistan#c182092

Un tribunal allemand rejette la procédure contre KiK pour sa responsabilité supposée pour l’incendie meurtrier d'une usine textile au Pakistan

Auteur: AFP, Publié le: 11 January 2019

« L'allemand Kik échappe à un procès pour l'incendie d'une usine textile de Karachi en 2012 », 10 janvier 2019

Le groupe allemand Kik a échappé jeudi à un procès en responsabilité pour l’incendie meurtrier de 2012 dans une usine textile de Karachi, dont il était le principal client, premier contentieux de ce type en Allemagne.

Le tribunal d’instance de Dortmund a rejeté jeudi les requêtes, considérées comme prescrites, de la mère d’une victime et de trois rescapés de la catastrophe, qui a tué 258 ouvriers pakistanais et en a blessé une trentaine.

La justice allemande n’a donc pas examiné le fond de l’affaire, laissant entière la question soulevée par les quatre parties civiles...quelle responsabilité joue un donneur d’ordre étranger dans les conditions de sécurité et de travail d’une usine ?

...[L]e groupe allemand, qui se targue sur son site internet d’habiller ses clients de pied en cap « pour moins de 30 euros », rejette néanmoins toute faute engageant sa responsabilité dans la catastrophe.

« Kik a échappé à sa responsabilité légale dans la mort de 258 personnes, mais au moins, une cour allemande a accepté d’examiner la question », a commenté jeudi Saeeda Khatoon, qui a perdu son fils unique de 18 ans.

Tout lire

Entreprises concernées: KiK