Une ONG accuse les multinationales d'entraver l'action climatique suite à la publication d'un document interne d'un lobby patronal européen

Auteur: Olivier Petitjean, Observatoire des Multinationales, Publié le: 24 September 2018

« De Google à EDF et Engie, les multinationales continuent à entraver discrètement toute action climatique ambitieuse », 24 septembre 2018

Derrière leurs beaux discours publics sur le climat, les multinationales continuent à s’opposer à tout objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre...Derrière le vernis vert de la communication d’entreprise, les grandes firmes continuent à refuser, via les lobbys patronaux et les associations professionnelles, toute forme de régulation contraignante, dans le domaine climatique comme dans bien d’autres...Nouvelle illustration avec un document interne de BusinessEurope, le plus important lobby patronal européen regroupant tout le gratin des multinationales du vieux continent, mais aussi des États-Unis. Un document interne révélé par Greenpeace montre comme BusinessEurope entend faire capoter le projet d’introduire des objectifs climatiques plus ambitieux au niveau de l’Union européenne à l’horizon 2030...Le quoditien britannique The Guardian a contacté plusieurs multinationales membres de BusinessEurope, y compris les françaises EDF et Engie, ou encore Google, Facebook et Microsoft pour solliciter leur réaction sur une proposition si éloignée de leurs discours publics. Aucune de ces entreprises n’a souhaité prendre ses distances avec BusinessEurope.

 

Tout lire

Entreprises concernées: EDF Engie (formerly GDF Suez) Google (part of Alphabet)