Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/procès-vinci-travail-forcé-au-qatar#c178209

Vinci demande désormais 1 euro symbolique à une ONG pour diffamation suite aux accusations de travail forcé sur ses chantiers au Qatar

Auteur: AFP, Publié le: 15 October 2018

« Accusations de travail forcé au Qatar: Vinci demande désormais un euro à Sherpa pour diffamation », 11 octobre 2018

Le groupe français de BTP Vinci demande un euro symbolique et non plus 350.000 euros dans le cadre de sa plainte en diffamation contre l'association Sherpa, qui l'accuse de "travail forcé" sur les chantiers du Mondial-2022 au Qatar...

Après la plainte déposée en mars 2015, "Vinci avait initié une série de poursuites-bâillons contre l'association", écrit Sherpa. "Ces poursuites stratégiques visent à faire pression, fragiliser financièrement et isoler tout journaliste, lanceur d'alerte ou organisation qui mettrait en lumière les activités et pratiques néfastes de géants économiques", poursuit l'ONG.

L'avocat de Vinci, Jean-Pierre Versini-Campinchi, a confirmé à l'AFP que le groupe de BTP demandait un euro symbolique à Sherpa. "La direction de Vinci a constaté que les ONG polluent le débat en disant qu'elles sont victimes d'action de +bâillonage+, qu'on leur demande des sommes extravagantes pour les étrangler", a-t-il déclaré.

Tout lire

Entreprises concernées: Vinci