abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in Русский and is being displayed in French

Статья

Mexique : EDF accusé de violations des droits des peuples autochtones dans le cadre d'un méga-parc éolien au Mexique

"EDF bafoue les droits des peuples autochtones avec un méga-parc éolien au Mexique", 29 Novembre 2020.

Au Sud du Mexique, l’isthme de Tehuantepec est l’une des régions les plus venteuses au monde. Depuis 2015, la communauté autochtone zapotèque d’Unión Hidalgo se bat contre l’implantation du méga-parc éolien Gunaa Sicarú. Avec 62 éoliennes de 84 mètres de haut, ce projet porté par EDF deviendrait le quatrième parc éolien de l’entreprise française dans la région. Au mois d’octobre, les associations de protection des droits humains ont engagé une action en justice contre EDF pour son manquement à la loi sur le devoir de vigilance française. En cause : l’accaparement de terres agricoles qui privent les locaux de ressources alimentaires et économiques, les menaces de morts qui pèsent sur les opposants au projet, les divisions que les pots-de-vin entraînent dans la communauté zapotèque et un simulacre de consultations publiques qui ne permettent pas aux populations d’avoir accès à une information permettant un consentement libre, informé et préalable...

Un tribunal fédéral mexicain avait ordonné en octobre 2018 à l’entreprise de lancer un processus de consultation de la population conformément aux normes établies par la Convention n°169 de l’Organisation internationale du travail et par la constitution mexicaine....

Les menaces de mort et intimidations envers les personnes critiques à l’égard du projet sont loin d’être anodines. Dans cette région du monde, les militants écologistes et défenseurs des droits des peuples autochtones sont régulièrement assassinés...

La plainte ayant été déposée le 13 octobre, les associations sont désormais dans l’attente de la réponse du tribunal judiciaire de Paris pour obtenir un premier calendrier sur la suite des étapes....

Story Timeline