abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

这页面没有简体中文版本,现以简体中文显示French

文章

Côte d'Ivoire: Des victimes des déchets toxiques attendent la décision de justice concernant le détournement de l'argent qui leur était destiné

"Déchets toxiques/ Détournement de 4,658 milliards de FCFA : Le verdict du tribunal de commerce attendu le 25 janvier", 22 janvier 2018

Le Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (Renadvidet-Ci), après avoir porté sa saisine devant le Tribunal de commerce d’Abidjan, attend impatiemment le délibéré dudit tribunal. C’est le jeudi 25 janvier 2018 que le tribunal de commerce d’Abidjan videra son délibéré sur l’affaire du détournement de la somme de 4,658 milliards de FCFA destinés à l’indemnisation de 6.624 victimes, membres du Renadvidet-Ci...Rappelons que  dans la nuit du 19 au 20 août 2006, un navire dénommé le Probo-Koala affrété par la société Trafigura a déversé 500 tonnes de déchets toxiques à Abidjan et ses banlieues. « Suite à cela, nous avons constitué courant novembre 2006, le cabinet d’avocats Anglais dénommé Leigh Day &Co pour poursuivre la société Trafigura devant la justice de Grande-Bretagne », explique M. Hanon. En août 2009, un accord à l’amiable a abouti entre Trafigura et le cabinet Leigh Day & Co à un montant de 22,5 milliards de FCFA pour indemniser l’ensemble plaignants.

 

Story Timeline