abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

这页面没有简体中文版本,现以简体中文显示French

文章

Greenpeace: Trafigura, un revers pour la justice environnementale en Afrique [Pays-Bas]

Greenpeace Afrique condamne l'amende dérisoire infligée à la société néerlandaise Trafigura Beheer BV et son président Dauphin qui avaient été accusés d'avoir exporté et déversé illégalement des déchets toxiques en Côte d'Ivoire en 2006...le président de cette entreprise...a négocié une amende dérisoire de 67 000 Euros...«Le règlement qui a été annoncé est une triste nouvelle; bien que les décisions antérieures de justice sur la société Trafigura soient devenues définitives et que la société ait accepté de payer précédemment un million d'Euros et un montant supplémentaire de 300.000 Euros...cela ne change pas le fait que les cadres des entreprises puissantes, responsables des activités néfastes peuvent échapper à la responsabilité juridique pour avoir commis de graves crimes environnementaux et humains. Le Président de Trafigura ne va pas être tenu pour responsable", a déclaré...Greenpeace Afrique..."Le ministère public du Pays-Bas a décidé de régler l’affaire afin d'éviter de longues procédures judiciaires aux coûts élevés...Le règlement, a déclaré Greenpeace Afrique, n'était pas dans l'intérêt général mais a plutôt créé un précédent déplorable que les entreprises puissantes peuvent éviter la nécessité d'obéir aux lois internationales sur l'environnement et de respecter les normes et standards.

Story Timeline