abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

这页面没有简体中文版本,现以简体中文显示French

文章

Trafigura : nouvelles accusations de corruption [Pays-Bas]

[Trafigura est poursuivie par la justice des Pays-Bas pour corruption.] Trafigura est en effet soupçonnée d’avoir payé des pots de vin à un homme politique…en Jamaïque... En quoi cela nous concerne ? En 2010,…Trafigura…a été condamnée pour avoir exporté de façon illégale des déchets toxiques depuis le port d’Amsterdam jusqu’en Côte d’Ivoire…Mais la compagnie n’a pas été poursuivie pour le rejet de ces déchets…[p]arce que le ministère public néerlandais considère que la recherche de la vérité en Côte d’Ivoire est trop difficile et qu’il n’a pas compétence pour poursuivre Trafigura pour un crime commis en Afrique…On voit bien qu’en la matière [de corruption], le ministère public néerlandais poursuit l’entreprise sans avoir a priori de problème de compétence ! Pour Greenpeace, corrompre un homme politique…mérite une procédure pénale. Mais le fait d’avoir…déversé des déchets toxiques, mettant en danger la santé des habitants d’Abidjan…, mérite le même traitement ! Greenpeace a donc lancé hier une procédure de recours au Pays-Bas. La Cour d’appel de La Haye doit décider d’ici deux mois si des poursuites seront finalement être engagées ou non.

Story Timeline