abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in اللغة العربية and is being displayed in French

مقال

Déchets toxiques d’Abidjan : faux témoignages des chauffeurs de camion [Côte d'ivoire]

Alors que le procès s’ouvre le 1er juin prochain aux Pays-Bas, Greenpeace....vient de remettre au parquet hollandais un rapport contenant les déclarations de 9 chauffeurs de camions qui avaient dû transporter les déchets toxiques du navire jusqu’à une décharge près d’Abidjan. A la suite de cette manipulation, les chauffeurs ont eu de graves ennuis de santé et 2 d’entre eux sont morts. Or, selon les témoignages qu’à recueillis Greenpeace, l’affrêteur du navire contenant les déchets, Trafigura, aurait acheté leur silence. « Trafigura leur a demandé de dire que les déchets n’étaient pas dangereux, qu’ils n’avaient pas eu d’impact sur leurs vies », a avoué...une porte-parole de Greenpeace. 650€ le 11 février 2009 et 2 300€ le 13 avril 2010 : ce sont les sommes versées par Trafigura aux chauffeurs de camions...la société a avoué leur avoir versé de l’argent mais seulement pour étouffer la volonté des chauffeurs de procéder à du chantage et non pour minimiser l'impact des déchets sur leur santé.

Part of the following stories

Trafigura lawsuits (re Côte d’Ivoire)

Côte d'Ivoire : Greenpeace affirme que Trafigura a acheté le silence des chauffeurs qui avaient transporté les déchets toxiques