abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

France : Les plaintes pour agressions sexuelles par des chauffeurs Uber se multiplient

« Les plaintes contre des chauffeurs Uber pour agressions sexuelles se multiplient en France », 8 décembre 2019

C'est un scandale à l'ampleur insoupçonnée. La plateforme Uber, qui a révélé avoir enregistré près de 6000 cas d'agressions sexuelles aux États-Unis, est aussi en pleine polémique après une série de plaintes de clientes en France...

"Auparavant, si les forces de l'ordre ne nous contactaient pas, nous ne donnions pas les informations", explique Rym Staker, chargée de la communication de l'entreprise. Après les cas qui ont été signalés, "nous avons décidé de proactivement, quand la victime a porté plainte, même si nous ne recevons pas de réquisition, [transmettre] les informations aux forces de l'ordre".

Anaïs*, 25 ans, a été violée dans un véhicule Uber en 2016. Son agresseur, condamné en première et deuxième instances à 8 ans d'emprisonnement, s'est pourvu en cassation...Après le viol, l'homme dépose Anaïs chez elle et sa colocataire prévient la police. L'ADN parle : c'était en fait le frère de "celui qui avait le compte Uber"...

Marlène Schiappa [la secrétaire d'Etat chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes] rencontrera jeudi les dirigeants d'Uber France. "Il faut qu'Uber rende des comptes", affirme-t-elle. "Lors de cette réunion, nous allons prendre au cas par cas les histoires qui me sont remontées et parler, au global, de ce qui est mis en place pour les femmes qui utilisent Uber".