abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Les caissières, largement exposées au coronavirus, oubliées de la « guerre » annoncée par Macron

Elles ne portent bien souvent pas de masques, croisent des centaines de personnes chaque jour, manipulent des produits saisis par des centaines de clients, encaissent des pièces de monnaie qui ont été touchées des milliers de fois, sans avoir le temps de se laver les mains régulièrement : les 700 000 caissières et caissiers de la grande et petite distribution – dans leur grande majorité des femmes – sont en première ligne face au coronavirus. Et elles se sentent bien seules...

« Les conditions de travail des caissières sont souvent indigentes compte tenu des dangers de contamination au coronavirus, dénonce Laurent Degousée, co-délégué de la fédération Sud commerce. Certaines doivent acheter elles-mêmes leur gel hydroalcoolique ! »...

...Leur niveau de stress est évidemment élevé, puisque qu’elles peuvent avoir peur d’attraper le virus et doivent en plus affronter des hordes de clients loin d’être tous civilisés…

« L’employeur a une responsabilité absolue en matière de santé physique et mentale de ses salariés qui est incontestable. Il doit tout faire pour y parvenir ! » rappelle la fédération syndicale Solidaires...Les syndicats exigent la mise à disposition pour chaque salarié.e de gants, de gel hydroalcoolique et de masques en quantité suffisante...

Story Timeline