abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Pandémie du Covid-19 en Côte d’Ivoire: Un expert ivoirien décrypte la capacité de résilience du secteur minier

L’industrie minière en Côte d’Ivoire, à l’instar des autres secteurs de l’économie nationale, est négativement impactée par la pandémie du Covid-19. Si la crise sanitaire perdure, le secteur pourrait à moyen et à long termes connaître une baisse drastique de la production et des cours des métaux, et donc des ressources des producteurs...[selon] Joseph Arthur Kouamé, Docteur en génie minier...

« Le secteur minier pourrait avoir des difficultés à remplir pleinement son rôle de fournisseur des recettes fiscales et autres si des actions vigoureuses ne sont pas menées pour juguler la propagation du Covid-19 », a indiqué Joseph Arthur Kouamé...« L’Etat de Côte d’Ivoire a pris conscience très tôt de la gravité de la situation. Il a pris des mesures efficientes pour freiner la propagation du virus mortel. Ces efforts ont permis de maintenir l’activité des industries productives », a-t-il souligné...

A en croire Arthur Kouamé, les différents plans adoptés par l’Etat Ivoirien ont produit un excellent résultat. Des dizaines de sociétés minières de production de métaux précieux tel que l’or, et de métaux de base tels que le manganèse, la bauxite et le nickel, sont toujours en activité sur toute l’étendue du territoire.

L’expert en mine n’exclut pas cependant que des mines soient mis en quarantaine en cas de découverte de cas positifs au coronavirus sur les sites d’extraction. Cette situation, selon lui, nécessiterait un confinement, qui entraînerait des mises en chômage ou des licenciements d’agents. 

Story Timeline