abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

このページは 日本語 では利用できません。{displayed language} で表示されています。French

記事

Côte d'Ivoire : parodie de justice pour les victimes du déversement de déchets toxiques

La décision d'un tribunal ivoirien de transférer les 45 millions de dollars d'indemnisation destinés aux victimes du déversement de déchets toxiques de l'entreprise Trafigura à un groupe prétendant abusivement représenter ces personnes, est une parodie de justice...« La décision qui a été prise aujourd'hui constitue un déni de justice pour les victimes de ce déversement désastreux de déchets toxiques », a déclaré Widney Brown, directrice générale chargée du droit international et de la stratégie politique à Amnesty International. « Nous demandons que la décision du tribunal ne soit pas mise immédiatement à exécution afin que l'argent ne disparaisse pas avant que les victimes n'aient pu interjeter appel devant la Cour suprême. »... Martyn Day [le principal avocat des victimes, a déclaré] « Je n'ai pas vu en trente ans de carrière de décision de justice plus déprimante que celle-ci. Trente mille Ivoiriens attendaient l'indemnisation qui leur était due. Il y a de fortes chances désormais qu'ils n'en voient pas la couleur ».

Part of the following stories

Côte d'Ivoire : La justice ordonne le transfert des 23 milliards de FCFA de l’accord entre les victimes des déchets toxiques & Trafigura à l'association dirigé par Claude Gohourou

Trafigura lawsuit (re hazardous waste disposal in Côte d’Ivoire, filed in UK)