abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

À Bhopal, l'ombre du désastre plane encore

En cette nuit du 2 décembre 1984… un employé de l'usine de pesticides du groupe américain Union Carbide s'aperçoit que la pression dans le réservoir 610 est trop élevée. Il contient de l'isocyanate de méthyle, un liquide toxique…Trop tard. Quarante tonnes de gaz blanchâtre se répandent dans l'air…Selon l'ONG Sambhavna, qui gère une clinique à Bhopal, l'accident a tué entre 8.000 et 10.000 personnes dans les 72 premières heures. Des dizaines de milliers au total. Trente ans plus tard, l'usine reste une bombe à retardement…[U]n bassin aménagé par Union Carbide dans les années 1970…[où des] tonnes de déchets chimiques y sont entreposées…fuit. L'eau toxique s'infiltre dans la nappe phréatique…En 1989, la Cour suprême condamne Union Carbide à 470 millions de dollars d'amende…[L]es autorités déposent une requête devant la justice indienne en 2010. Elles demandent 1,2 milliard de dollars. Mais la procédure traîne, engluée dans les recours déposés par Dow Chemical, propriétaire de Union Carbide depuis 2001…

Part of the following stories

Union Carbide/Dow lawsuit (re Bhopal)

Inde : 30 ans après la fuite de gaz toxique de l’usine d’Union Carbide la population de Bhopal est toujours affectée