abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Canada : Un aliment importé sur 10 pourrait être lié au travail des enfants, selon une étude

" Un aliment importé sur 10 dans les épiceries canadiennes pourrait être le fruit du travail d’enfants", 4 février 2021

Un nouveau rapport montre un bond de 63 % dans les importations canadiennes qui présentent des preuves documentées de travail et d’abus d’enfants, au cours de la dernière décennie. Ces importations s’élevaient à 3,7 milliards de dollars en 2019, soit 10 % de l’ensemble des denrées alimentaires entrant au Canada. 

L’organisme Vision mondiale en est arrivé à ces conclusions dans un document intitulé Marchandises à risque. Il mentionne également que le problème ne fait que s’aggraver en raison des répercussions économiques de la pandémie de COVID-19 qui a déjà poussé environ 8 millions d’enfants à travailler...

« Les Canadiens ont le pouvoir d’exiger la fin des souffrances qui se cachent derrière nos aliments en soutenant les détaillants qui choisissent d’être plus transparents sur ce qu’ils font pour éliminer l’exploitation dans leurs chaînes d’approvisionnement et s’assurer qu’il y a plus de produits alimentaires certifiés éthiques sur leurs étagères. » - Julie Francoeur, directrice générale de Fairtrade Canada...

« Des bateaux de pêche, dont certains travailleurs sont réduits à l’esclavage, aux abus dans les plantations, le Canada est de plus en plus lié au travail des enfants et au travail forcé. » - Simon Lewchuk, conseiller politique à Vision mondiale Canada et auteur du rapport.

Selon l’analyse faite par l’organisme, le Mexique vend près de 1 milliard de dollars de produits alimentaires à bas prix dans les épiceries et les restaurants canadiens susceptibles d’avoir été produits avec le travail des enfants...