abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Déchets toxiques : l'accord controversé [Côte d'Ivoire]

Le 20 septembre...un « accord à l’amiable » a été conclu entre la société de négociation pétrolière Trafigura, qui a déversé 500 tonnes de déchets toxiques à Abidjan en août 2006, et les victimes de l’intoxication qui a suivi. En échange, les 31 000 victimes se partageront 33 millions d’euros, soit à peine 1 150 euros (750 000 F CFA) par personne... Les victimes, qui ont accepté ce deal, ont par la même occasion reconnu…qu’il n’a pas été établi de lien entre l’exposition aux produits émanant des déversements et « les fausses couches, les naissances d’enfants mort-nés, les malformations, les pertes d’acuité visuelle ou d’autres maladies graves et chroniques »... Si l’on en croit des activistes proches des victimes, l’avocat du cabinet londonien Leigh Day & Co, chargé des négociations, les a poussés à accepter cet accord en insinuant que les récalcitrants pourraient être rayés de la liste des personnes indemnisables.

Part of the following stories

Trafigura lawsuits (re Côte d’Ivoire)

Côte d’Ivoire : Trafigura signe un accord amiable de 33 millions d'euros avec les victimes des déchets toxiques