abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Inde. Le procès concernant la mine de bauxite de Vedanta, dans l’Orissa, reprend le 10 mai

L’audience officielle concernant le recours déposé contre la décision du gouvernement indien d’accorder un certificat de conformité environnementale au projet d’exploitation d’une mine de bauxite par une filiale de la société Vedanta à Niyamgiri, dans l’État d’Orissa, reprendra devant l’Autorité nationale d’appel pour les questions environnementales à New Delhi le 10 mai 2010. Cette audience portera sur la requête déposée par 23 Dongrias Kondhs, membres d’une communauté d’adivasis (aborigènes) mise en péril, et quatre défenseurs des droits sociaux de l’Orissa, contre la décision du gouvernement, le 29 avril 2009, d’octroyer ce certificat à la Compagnie minière de l’Orissa et à la société Sterlite Industries India Limited, filiale de Vedanta Resources. Dans un rapport publié en 2009, Amnistie internationale a mis en lumière les violations des droits humains engendrées par le projet d’exploitation minière à Niyamgiri et le projet de raffinerie d’alumine de Vedanta Aluminium à Lanjigarh, tout proche.

Story Timeline