abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Revendications/Déchets toxiques : Des victimes en sit-in au ministère de la Justice aujourd’hui [Côte d'Ivoire]

Des victimes des déchets toxiques, réunis au sein du Renadvidetci de Koffi Charles, sont actuellement en colère. Leur courroux est lié à la suspension du processus d’indemnisation depuis juillet 2010. Ils entendent faire entendre leur voix aux nouvelles autorités et surtout au ministre de la Justice [et] ce, par un sit-in devant les locaux dudit ministère...L’information a été livrée...par le président du Renadvidetci, M. Koffi Charles, suite à une action en justice contre Gohourou, accusé d’avoir détourné le montant alloué à cet effet...« L’accord secret entre le cabinet Leigh Day and Co [qui avait représenté les victimes contre Trafigura dans le procès à Londres] et Claude Gohourou a livré les victimes en pâture. Plusieurs victimes ne sont pas rentrées en possession de leur dû. Manifestement, il y a eu détournement de la part de Claude Gohourou. C’est pourquoi, outre la reprise du processus d’indemnisation à l’initiative de l’Etat de Côte d’ivoire, nous réclamons la réouverture de la procédure judiciaire pour détournement de fonds alloués à l’indemnisation des sinistrés des déchets toxiques », a-t-il clarifié.

Story Timeline