abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Selon un sondage, la majorité des Suisses sont favorables à l'initiative pour des multinationales responsables, mais la polarisation des partis politiques est marquée

« Polarisation sur les multinationales et le commerce de guerre », 16 octobre 2020.

Les Suisses accepteraient les deux initiatives du 29 novembre pour des multinationales responsables et contre le commerce de guerre, selon le premier sondage Tamedia et «20 Minuten» publié vendredi. Ces deux objets polarisent cependant les partis politiques.

Presque un mois avant le scrutin, une majorité de la population accepterait à 57% l’initiative dite des multinationales responsables, contre 41%...Si elle récolte un large soutien de l’électorat socialiste (91%) et des Verts (96%), l’initiative serait refusée par l’électorat PLR (23% en faveur) et de l’UDC (28%). Le facteur clé du succès de l’initiative proviendra cependant des électeurs du centre: selon l’enquête, les sympathisants du PDC affichent deux camps égaux à 49% chacun.

L’argument qui convainc le plus les tenants de l’initiative est que le profit ne doit pas prendre le pas sur l’environnement et les droits humains. Les opposants craignent cependant des procès à l’encontre des multinationales suisses et estiment que les chaînes d’approvisionnement ne peuvent pas être contrôlées...

Story Timeline