abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Un accord à 33 millions d’euros pour la pollution du «Probo Koala» [Côte d’Ivoire]

Les comptes sont réglés pour Trafigura, la multinationale spécialiste en trading de métaux accusée d’avoir intoxiqué des milliers de personnes à Abidjan en août 2006 avec les déchets toxiques du Probo Koala. Dans un communiqué, cette société...a annoncé hier que le procès intenté contre elle par 31.000 ressortissants ivoiriens pouvait être clos... Dans un accord amiable négocié...à Londres, où se tient le procès, Trafigura a offert 33 millions d’euros de dédommagement aux victimes présumées, au lieu des 198 millions d’euros demandés en justice. Chaque plaignant devrait recevoir 1 150 euros... Il ne faut d’ailleurs pas voir dans ces compensations un quelconque aveu de culpabilité, insiste la société, mais un signe de son «engagement social et économique dans la région»... A Amsterdam, où un second procès est en cours, Greenpeace a vivement réagi hier. «L’argent ne peut pas acheter la justice», selon l’organisation écologique, qui a demandé vendredi au procureur néerlandais de ne pas seulement poursuivre Trafigura en tant que personne morale, mais d’inculper aussi ses dirigeants, parmi lesquels le Français Claude Dauphin.

Part of the following stories

Trafigura lawsuits (re Côte d’Ivoire)

Côte d’Ivoire : Trafigura signe un accord amiable de 33 millions d'euros avec les victimes des déchets toxiques