abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

14 ONG demandent au Processus de Kimberley sur l'exclusion des « diamants de sang » de respecter le rôle de la société civile

« Une coalition de groupes de la société civile appelle à une plus grande gouvernance dans l'industrie mondiale du diamant », 7 juin 2016

L’industrie du diamant demeure ternie par les liens qui subsistent entre les diamants, les violations des droits de la personne et le financement des conflits. Nous, soussignés, qui représentons un groupe diversifié d’organisations de la société civile nationales et internationales, sommes unis dans nos efforts visant à briser ces liens... 

Collectivement, de récentes remarques de la présidence du Processus de Kimberley (PK) en 2016 adressées à la Coalition de la société civile du PK nous préoccupent profondément. Non seulement ces remarques témoignent elles d’un mépris et d’un manque de respect à l’égard du rôle capital qu’a joué et que continue de jouer la société civile au sein du PK, mais elles mettent en péril un pilier crucial de la structure tripartite du PK. Toute tentative destinée à marginaliser la société civile ou à la réduire au silence menace les fondements mêmes du PK, que ce soit à titre individuel ou collectif.

Nous voulons rappeler à l’industrie du diamant, aux gouvernements et aux consommateurs nos sérieuses préoccupations relatives au secteur du diamant, tout comme les travaux qu’il reste à faire pour corriger ces problèmes de longue date.

[Les signataires représentent Amnesty Intl., Enough Project, Global Witness, Zimbabwe Environmental Law Association, Center for Natural Resource Governance, IPIS (International Peace Information Service), Groupe d’Appui aux Exploitants des Ressources Naturelles (GAERN), Centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire (CENADEP), Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA), Centre du Commerce International pour le Développent (CECIDE), Groupe de Recherche et de Plaidoyer sur les Industries Extractives (GRPIE), Green Advocates Liberia, Network Movement for Justice and Development (NMJD), Partnership Africa Canada (PAC)]