abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Australie: Des banques françaises refusent d’investir dans un projet minier à cause de son impact sur l’environnement et le changement climatique

« Les banques françaises refusent d’investir dans un projet minier australien dénoncé par les ONG », 9 avril 2015

Bloquer un projet destructeur pour l’environnement en asséchant ses possibilités de financement. Cette stratégie, de plus en plus systématiquement mise en œuvre par les ONG environnementales, a payé pour le projet pharaonique du bassin de Galilée en Australie. Les trois principales banques françaises, le Crédit Agricole, la Société Générale et BNP Paribas, se sont engagées à n’y participer en aucune façon. Les Amis de la Terre ont publié leurs lettres début avril en les appelant,  plus largement, à cesser de financer toute activité liée au charbon...[Lire la suite : http://www.novethic.fr/lapres-petrole/energies-fossiles/isr-rse/les-banques-francaises-refusent-d-investir-dans-un-projet-minier-australien-denonce-par-les-ong-1432.html] [Fait aussi référence à Barclays, Deutsche Bank, Goldman Sachs]