abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Communiqué de presse de la coalition française de l'Alliance pour le Traité

« Mettre fin à l’impunité des multinationales : un traité historique sur la table des négociations à l’ONU », 23 octobre 2017

Les Etats se réunissent aujourd’hui, jusqu’au 27 octobre, à l’ONU à Genève, pour négocier le premier texte d’un traité sur l’obligation de respect des droits humains par les multinationales...

La 3ème session de ces négociations constitue une étape décisive pour l’avenir de ce traité : pour la première fois un texte, proposé par l’Equateur, sera discuté.

La France, devenue pionnière en la matière avec l’adoption en mars dernier d’une loi unique au monde relative au devoir de vigilance des multinationales a, à ce titre, un rôle central à jouer dans les négociations.

Nos organisations, membres de l’Alliance pour un Traité, attendent ainsi du gouvernement français qu’il soutienne activement ce traité...Un encadrement contraignant des multinationales à l’échelle internationale est en effet indispensable pour prévenir les atteintes graves aux droits humains et à l’environnement que peuvent causer leurs activités.

Défendu par plus de 900 organisations à travers le monde, le Traité est également soutenu par de nombreux parlementaires de tous pays. En France, près de 150 députés français appellent le gouvernement à soutenir activement le processus d’élaboration de ce Traité...

Story Timeline