abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Conférence internationale pour définir des mesures à adopter pour mettre fin au travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement mondiales

« Mettre fin au travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement mondiales » 27 janvier 2020

Prenant la parole à l’ouverture de la conférence , le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, a préconisé de s’intéresser à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement pour combattre le travail des enfants dans les chaînes mondiales. Il a expliqué que les efforts menés contre le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement mondiales demeureraient insuffisants s’ils ne vont pas au delà des fournisseurs directs pour concerner également, par exemple, les acteurs des domaines de l’extraction et de la production des matières premières.

Il a également demandé instamment aux gouvernements de s’attaquer aux racines du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, comme la pauvreté, le travail informel et l’accès insuffisant à l’éducation. 

«Aujourd’hui, 152 millions d’enfants continuent à travailler. La nécessité d’accélérer les progrès est évidente», a déclaré le Directeur général. «La résolution de l’ONU  faisant de 2021 l’Année internationale de l’élimination du travail des enfants constitue une merveilleuse occasion de poursuivre sur notre lancée et d’accélérer les efforts afin d’aboutir à la disparition du travail des enfants sous toutes ses formes d’ici à 2025.»