abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

France : Discrimination à l’embauche significative et robuste dans les grandes entreprises, selon une étude

« Discrimination à l'embauche : pas de "name and shame" pour les entreprises épinglées ? », 8 janvier 2020

...Quatre chercheurs de la Fédération TEPP (Théorie et évaluation des politiques publiques) ont publié ce mardi un rapport pour éclairer sur l’ampleur des discriminations à l’embauche, notamment dans les très grandes entreprises...

Les chercheurs mettent "en évidence une discrimination significative et robuste selon le critère de l’origine, à l’encontre du candidat présumé maghrébin", indique le rapport. Il y apparaît en effet que les candidats d'origine nord-africaine ont 20% de réponses en moins. Et ce, dans la plupart des secteurs. Il s'avère encore que ce sont les plus grosses entreprises - celles dont le chiffre d'affaires est supérieur à la médiane  - qui discriminent "nettement plus le demandeur nord-africain" que celles dont le chiffre d'affaires est inférieur à la médiane...Au final, sur les 103 entreprises testées, entre 5 et 15 entreprises sont jugées discriminantes...

Et maintenant ? C’est la question que soulève France Inter, qui pointe la discrétion du gouvernement sur le dossier en révélant sa publication...

..."L'idée est qu'il nous serve de base de travail, pour amener les entreprises concernées à changer leur comportements. Nous en sommes à la première étape, qui est de discuter avec elles." Quant à l'utilisation ou non du "name and shame", le cabinet indique "ne rien s'interdire pour la publication, mais nous voulons faire les choses dans l'ordre, pour que ce soit efficace et pertinent, et non pas être dans des postures."