abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

France : Le racisme en entreprise persiste - des grands groupes sont convoqués par le gouvernement pour suivre une formation contre la discrimination à l'embauche

« Les difficultés d'être une personne noire en entreprise », 18 juin 2020.

Les mentalités évoluent, mais le racisme augmente, en particulier dans le monde du travail. C’est ce que révèle la dernière édition du rapport annuel sur la situation en France de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie de la Commission nationale consultative de droits de l’homme (CNCDH) remis au gouvernement...

Julie, 29 ans, d’origine antillaise, en a fait l’expérience dès son entrée dans la vie active...“Quand on me présente à l’équipe, une collègue censée, faciliter mon intégration déclare que je vais être la caution exotique de l’équipe...Son cas n’est pas isolé. En France, près de 40% des 18-34 ans ont déjà subi une expérience raciste au travail...c’est moins qu’en Allemagne (21%), mais mieux qu’aux Etats-Unis où 42% des personnes jeunes ont déjà subi une expérience raciste...

“Le racisme est un sujet clivant. Les entreprises, qui se définissent comme des lieux neutres, le perçoivent comme un sujet militant qui n’a pas sa place dans les bureaux”, poursuit Marie Donzel, experte en inclusion et innovation sociale au sein de Alternego, un cabinet de conseils spécialisé dans la gestion de conflits...Sept importantes sociétés françaises, Air France, Accor Hôtels, Renault, Altran, Arkéma, Rexel et Sopra Steria, sont convoquées par le gouvernement pour suivre une formation en matière de discrimination à l'embauche, ont appris nos collègues de Franceinfo, ce vendredi 19 juin, auprès du cabinet de Marlène Schiappa. Ces entreprises avaient été épinglées pour "présomption de discrimination à l'embauche" en février dernier après une campagne de testing menée à la demande du gouvernement...