abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

James Dunne : « Pendant des années, mon travail a servi à des tyrans »

D'abord simple rédacteur, cet Irlandais installé en France depuis vingt-trois ans va rapidement diriger la documentation technique de Qosmos. En 2011, la presse révèle que le programme Eagle, vendu par Qosmos à la société Amesys et sur lequel a travaillé James Dunne, a servi à espionner les opposants libyens. Autre révélation : le programme Asfador, dont il rédige alors la documentation technique, est destiné au régime syrien. Dunne fait une « dépression réactionnelle ». [Il est] [l]icencié pour « faute lourde » en décembre 2012…Le 23 mai dernier, le parquet l'entend comme témoin dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte sur les liens entre Qosmos et la Syrie. Logiquement, il devrait être bientôt convoqué dans l'enquête judiciaire visant la société Amesys [filiale de Bull] et les fournitures à la Libye…

Part of the following stories

Affaire Qosmos (Syrie)

James Dunne : « Pendant des années, mon travail a servi à des tyrans »

Procès Amesys (Libye)